Test ZOTAC ZBOX Pico PI330: le PC parfait pour un Media Center

ZOTAC est un fabricant de matériel informatique basé à Hong Kong qui produit notamment des cartes graphiques à base de chipsets NVIDIA ou encore des cartes mères de format Mini-ITX / Mini-DTX. En quelques années Zotac s’est fait un nom sur la scène international en proposant des mini PC dont des barebones orientés gaming ainsi que des nettops ultra compact offrant un rapport qualité / prix intéressant. Parmi les machines populaire dans le catalogue du constructeur, on retrouve depuis 2014, la gamme « Pico PI » dont l’apparence ne change pas mais dont les composants sous le capot évolue chaque année. Ainsi le PI320 est sortie sous Windows 8 propulsé par un CPU Atom Bay Trail Z3735F, remplacé par la suite par un Atom Z3775F au début d’année 2015. Je vous propose aujourd’hui un test de la dernière déclinaison du ZOTAC PI330 sorti courant 2016 sous Windows 10 (Edition N) et animé cette fois par un Atom Cherry Trail avec un x5-Z8500 épaulé par une mémoire vive de 1 x 2Go DDR3L et d’un GPU Intel HD.

Ce micro PC au format très compact est une gamme qui se place entre les ZBOX classiques et les PC sous forme de stick USB mais qui à l’avantage d’offrir une connectique bien plus riche. En effet, bien que ce PC est de toute petite proportion avec  11.55 cm de long pour 6.6 cm de large et 1.92 cm d’épaisseur, il arrive à proposer sur sa tranche un beau panel de connectique qui à bien su évoluer avec le temps. Il en effet doté de 2 ports USB 3.0 (type A), un port USB  C, un port jack audio  3,5mm combinant casque / micro, un lecteur Micro SD (XC), un port Ethernet Gigabit, un DisplayPort femelle et l’indispensable sortie HDMI pour brancher sur la TV. Grâce au deux sortie vidéo, vous pourrez donc bénéficier d’un affichage en double écran. Du côté connectivité sans fil, là non plus rien à ajouter puisqu’on retrouve du Wifi norme 802.11ac ainsi que du Bluetooth 4.0.

Raspberry Pi VS Pico PI330

Aujourd’hui avec le contenu dématérialisé (ex: service type Netflix ou le téléchargement « pirate »de BD Rip), les platines de salon DVD / Blu-ray ont peu à peu laissées leur place aux boîtiers « Media Center » faisant tournés le logiciel KODI. Ce soft peut être installé sur différents type de matériel comme des box Android TV aux performances souvent décevante (ex: la Freebox Mini 4K et autres boîtiers chinois low cost). Du coup, énormément de monde opte pour le Raspberry Pi, le fameux mini ordinateur à bas coût qui présente l’avantage d’être totalement silencieux et très discret. Seulement voilà, sa puce ARM est à la peine dès lors qu’on charge l’interface de plugins, la navigation manquant trop de fluidité pour être agréable et il est tout bonnement impossible de lire des formats de vidéo récent tel que le HEVC. Du coup, le PI330 de Zotac se présente comme la vrai machine idéale pour un usage multimédia. Ses dimensions sont très proche du Raspberry Pi, vous pourrez donc aisément lui trouver une petite place ou il se fera discret et même totalement oublié dans la mesure ou le boitier est fanless. L’absence de ventilateur permet d’avoir un produit totalement silencieux ce qui est très apréciable. Vous pouvez pouvez même l’accrocher derrière l’écran grâce au support au standard VESA.

Comme vous pouvez le voir sur cette capture d’écran de KODI (ici la version UWP pour Windows 10), le petit processeur Atom x5-Z8500 décode de manière totalement fluide une vidéo encodée en H265 dans une résolution 4K avec une charge CPU oscillant entre 15 et 30% et une mémoire occupé en moyenne à 70% (avec uniquement les services Windows en arrière plan et KODI de lancé.)

Atom Cherry Trail VS ARM Cortex-A53

Les bonnes performances en lecture vidéo du Pico Pi 330 viennent de son CPU. En effet, l’Atom x5-Z8500 d’Intel est un quadcore à 1.44GHz, avec un Turbo à 2.24GHz qui comporte un décodeur vidéo qui permet de profiter de l’accélération matériel pour lire les formats vidéo H.264 et H.265 (MPEG-4 HEVC pour High Efficiency Video Coding) ainsi que le VP8, VP9, MVC, MPEG2, VC1 et JPEG. A noté que l’accélération hardware fonctionne pour le HEVC 8bit. La lecture du HEVC 10bit se fait avec un décodage software dont la fluidité dépend du bitrate mais pas vraiment exploitable au quotidien.

Même si les temps de traitement risque d’être long, sachez que le petit CPU qui anime la bête est capable d’offrir une accélération hardware pour l’encodage en H264. Si vous souhaitez consulter des tests de performances complet, je vous invite à lire l’article dédié sur cowcotland.com, les rois du benchmark 🙂

Connectique vidéo
Si  le CPU de cette mini machine  ZOTAC est apte à décoder la 4K, il faut savoir que son GPU est plus limitant. En effet, le circuit graphique Intel HD Graphics offre une sortie vidéo HDMI 1.4b limité à une résolution de 1920×1080 @60hz. Le Display Port (DP 1.1a) permet quand à lui de monter jusqu’en 2560×1600 @60hz.

Petite curiosité, lorsque le PC est sous tension, le logo ZOTAC s’illumine d’un halo bleu mais ce dernier semble monté à l’envers. En effet, pour lire l’écriture dans le bon sens, il faut regarder par la face arrière, là ou se trouve la connectique.

En terme d’esthétique c’est sobre et efficace. Attention, le dessus de la machine en plastique noir brillant est du plus belle effet jusqu’au moment ou vous laissez une grosse trace de doigt dessus. Le lecteur de carte sur la face avant est très pratique, le bouton power, un peu moins. Situé sur la tranche et de petite taille, il est un peu dur d’appuyer dessus mais cela évite au moins d’éteindre le PC par inadvertance en le manipulant.

Côté alimentation électrique, c’est un petit chargeur délivrant 5V/3A comme ceux des tablettes qui est utilisé.  Le connecteur utilisé dispose d’un embout rond standard sur tous les appareils basse tension. Depuis 2014, l’USB Promoters Group à standardisé l’USB Power Delivery 2(USB PD) qui permet d’alimenter  en courant des appareils via un port USB-C. Ce petit Zotac aurait été parfait s’il s’était doté d’un chargeur de 15W à ce format.

Système d’exploitation et UEFI.

Windows 10 Edition N (version Home sans le Windows Media Player) est installé par défaut sur le PI330 et occupe un espace non négligeable sur les 32Go présent. Ce n’est pas un problème si vous utilisez un NAS ou un disque dur externe en USB pour stocker vos données dans le cas. Dans le cas contraire, vous aurez peut être besoin de libérer de l’espace pour effectuer les mises à jour de Windows. Pour mon test du Pico Pi330, j’ai effectué une mise à jour de Windows 10  Anniversary Update (build 14393 d’aout 2016) vers la Creator Update (build 15063 sorti en mars 2017) et aucun problème rencontré.

Et si vous préférez une distribution Linux à Windows sachez que vous pouvez dans l’UEFI désactiver le secure boot pour installer l’OS de votre choix.

Boot manager qui permet de sélectionner l’OS à démarrer.

Conclusion

Le ZOTAC Pico Pi330 est une petite machine taillée pour les tâches de bureautique simple et son utilisation offre une fluidité agréable tant qu’on ne lui demande pas d’être trop multitâche. Si vous cherchez une machine  silencieuse et peu énergivore pour travailler sur une suite bureautique tel MS ou Libre Office en écoutant un peu de musique tout en gardant un navigateur ouvert pour surfer sur le web, c’est la machine parfaite. Avec seulement 2Go de mémoire, il ne faudra bien sur pas ouvrir cinquante onglet en simultané ce qui pourrait faire regretter de ne pas avoir 4Go de RAM pour certaines tâches… Mais finalement au vu du prix, il ne faut pas être trop exigeant car ce petit Pi330 se débrouille très bien en multimédia en décodant la 4K grâce à une accélération matériel  pour le H264 et H265. La machine de Zotac se trouve à 190€, c’est bien évidemment beaucoup plus cher qu’un Raspberry Pi mais c’est le prix à payé pour des performances à la hauteur des besoins d’un PC Media Center en 2017. Si vous cherchez une machine dédiée au multimédia ce Zotac Pi330 est vraiment un bon choix puisqu’il est moins cher que la plus part des alternatives ayant des performances similaire (ex: des Netbook équipé d’un Atom) ou encore la Nvidia Shield TV 2017. Finalement, seul l’Odroïd C2 reviendrait moins cher en ayant des capacité de lecture vidéo similaire mais dans tous les cas l’avantage reste au petit PC de Zotac qui sert aussi de machine bureautique avec la richesse du catalogue de logiciels Windows. Seul bémol finalement, le nombre de ports USB au moins deux de plus pour accueillir des périphériques supplémentaires en plus du couple / clavier souris auraient été les bienvenus. Les différentes entrées / sorties réparti uniquement sur la partie arrière du PC aurait également été un plus même si cela aurait été au détriment de l’épaisseur du produit qui n’a pas tellement d’importance sur ce type de produit qui n’a pas vocation à être glissé dans une poche.

 

Points positif
Contre

 Très compact

Silencieux

Lecture 4K / H265

Connectique complète

UEFI et secure boot désactivable

Seulement 2 ports USB type A
Les ports mal répartis sur les côtés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *