Test du BAYANGTOYS X8: un quadcopter fun

Avant d’acheter un drone puissant et coûteux pour filmer de belles images depuis le ciel ou un petit quadcoptère taillé pour le FPV Racing, mieux vaut acquérir les bons réflexes de pilotage avec un aéronef de taille raisonnable qui vous permettra de vous entraîner aussi bien en extérieur qu’en intérieur (ou qui pourra être confié sous surveillance à un enfant d’une dizaine d’année). C’est pour quoi, je vous propose aujourd’hui un test du BAYANGTOYS X8, un mini quadricoptère parfait pour se faire la main. (A noté que cet appareil est vendu sous divers marques mais qu’il s’agit de clone identique, exemple: Syma X5C ou Spyrit T2M). Avec son carénage blanc, il rappel clairement le look d’un Phantom de DJI mais la comparaison s’arrête là. En effet BAYANGTOYS X8 qu’on trouve pour pas cher sur GearBest embarque des petits moteurs « brushed », légers, mais à courte durée de vie (environ 200 vols), et doté de batteries de faible capacité (il est toute fois possible d’améliorer l’autonomie avec des batteries légèrement plus grosses que celle d’origine). L’électronique embarqué est réduit au plus simple avec une carte contrôleur (FC) basique qui embarque des capteurs (accéléromètre et gyroscope) pour la stabilisation, un récepteur radio et les contrôleurs moteurs… Le stricte minimum, pas d’assistance au pilotage, c’est parfait pour apprendre.

BAYANGTOYS-X8_RC_Quadcopter

Unboxing et découverte


Le X8 est livré pratiquement prêt à voler (RTF). Il vous faudra seulement quelques minutes pour monter le mini train d’atterrissage maintenu par 4 vis et les quelques accessoires comme les carters de protection des rotors (facultatif mais je conseilles de les mettre en place, cela vous évitera de rayer vos meubles lors de vol en intérieurs ou de devoir changer les hélices en cas de crash). Les hélices elles sont déjà en place (par contre, il est conseillé de bien regarder le sens de montage. En effet, si un jour vous avez besoin de les remplacer par le jeu supplémentaire fournit dans la boite, il faudra bien repérer le bord d’attaque des pales car les paires d’hélices ne sont pas interchangeable et il n’y a pas de détrompeur, si vous les placer au mauvais endroit, votre quad ne décollera pas ou fera la crêpe)

BAYANGTOYS-X8_Kit

La mise en place de la batterie est très simple, il suffit d’ouvrir une petite trappe sous le ventre de l’appareil pour la glisser dans le logement, brancher le câble est très simple, avec un détrompeur sur le connecteur pas de risque d’inversion. En revanche pour la caméra, attention au branchement du fil, il y a un détrompeur, mais trop fragile pour empêcher de rentrer le câble à l’envers. Il faut donc faire attention au montage. Moins de 10 minutes après l’ouverture de la boite, vous voilà prêt à voler 🙂
Enfin presque, il vous faudra charger la batterie (3,7V 500 mAh) grâce à simple câble doté d’un côté d’un connecteur batterie JST et de l’autre, une prise USB que vous pourrez connecter sur votre chargeur téléphone ou un port de votre PC. Au vue de l’autonomie très faible de la batterie et de la durée de charge de celle-ci (jusqu’à plusieurs heures), il est conseillé d’en acheter plusieurs pour faire un roulement et enchaîner les vols. En ordre de vol,  le X8 avec sa batterie, sa caméra,ses hélices et ses protections pèse environ 100 grammes. Côté dimensions, le X8 nue sans ses hélices à une petite envergure, il forme un pavé de 19 cm de côté pour une hauteur de  7 cm. Les hélices mesurent 13,6 cm de longueur et une fois montée et entouré de leur cage de protection, le X8 mesure environ 32 cm de côté.

BAYANGTOYS-X8_battery

A noter, que ce petit multi-rotor est doté d’un interrupteur on/off sur la tanche, ce qui vous évite de démonter la batterie quand vous le transportez. Si vous ne souhaitez pas filmer, vous économiserez 8 grammes en démontant la caméra. A noté que pour améliorer la qualité de l’image, vous aurez tout intérêt à bricoler en rajoutant un bout de mousse et un morceau de scotch double face pour isoler la cam des vibrations (ce qui permettra également de modifier l’angle de la cam qui par défaut à une inclinaison très faible et film au loin). Pour le test, j’ai préféré voler tout équipé et sans ajout.

RC Drone BAYANGTOYS X8

La radiocommande émet sur la classique bande 2,4 GHz. Elle est livrée avec les manches réglés en mode 1 (mais il est possible de forcer le mode 2 mais la manette des gaz reste à gauche). Avant de décoller, il faudra rajouter 4 piles AA (non fournit) pour alimenter la radio. Les deux manches sont accompagnés de boutons de trims pour compenser la dérive en vol, ainsi que 2 boutons sur la tranche en haut de la télécommande. En haut, il y a une antenne fictive car elle ne comprend pas de brin favorisant la portée. Sur la face, on trouve un écran LCD permettant de contrôler l’état des piles de la télécommande, ainsi que les valeurs des trims ou encore le mode choisi ainsi que de graphes indiquant la poussées sur les manches. De part et d’autre de cet écran figurent des boutons qui comme l’antenne sont là pour la déco.

Une fois que vous aurez bien en main ce petit drone, vous pourrez utiliser la touche sur la tranche gauche de la RC. Il s’agit d’un commutateur Low / High (symbolisé par L /H à l’écran). Le X8 devient alors plus vif. Ce n’est pas une touche “turbo boost” façon K2000 qui lui donnera plus de puissance mais cela lui permet simplement de prendre plus d’angle. Mais même avec une inclinaison plus importante, les commandes reste douce ce qui permet de faire un pilotage fin, comme prendre des virages serrés. Avec un un peu de pratique, vous arriverez même à effectuer des cercles complet comme le montre cette vidéo en cumulant les mouvement d’inclinaison, rotation et gaz vers l’avant.

Enfin le dernier bouton, permet d’effectuer des figures “automatiquement” à la manière de ce que propose des modèles beaucoup plus cher comme le Bebop de Parrot. Il suffit de le maintenir pendant que vous poussez un manche dans une direction pour le voir effectuer une figure aérienne: en avant ou en arrière pour faire un looping, tirer sur la droite ou la gauche pour faire un tonneau dans la direction voulue. Le rétablissement après la manœuvre est automatique, pas besoin d’être un pilote chevronné. Vous devez juste faire attention d’être dans un espace dégagé avant de déclencher la figure car le mouvement est ample et le quadcoptère peut monter d’un  mètre pendant la manœuvre.

Photos et vidéos qu’est ce que ça vaut?
BAYANGTOYS-X8_camera
Le X8 est un engin fun à piloter mais par contre la caméra est tout de même gadget. Sur le papier, il est possible de prendre des photos dans une résolution de 2560 x 1440 pixels. Dans les faits, il en ressort un pâté de pixels qui ne flattent pas l’oeil, la colorimétrie n’est pas bonne non plus puisqu’elle a tendance à tirer sur le rouge. Cerise sur le gâteau, vous aurez une impression de flou si le le petit multi rotor bouge trop quand vous captez des images. Côté vidéo, c’est moins catastrophique, l’enregistrement se fait dans un conteneur AVI avec une compression Motion Jpeg en HD Reday 720p (résolution de 1280 x 720 pixels à 30 images par seconde). A noter qu’il y a un petit micro qui enregistre le son mono… Pas de grand intérêt car vous ne capterez pas grand chose d’autre que le sifflement des rotors. En vol l’image se révèle correcte même si bien sur ce n’est pas vraiment exploitable dans un beau montage vidéo faute de stabilisation. De plus, l’objectif est loin d’être grande angle et l’orientation d’environ 20° vers le bas n’est pas forcément optimale à moins de prendre de la hauteur. A noter qu’en bricolant un peu vous pouvez remplacer la caméra d’origine par une Mobius ou une 808 #16, des caméras très prisées chez les dronistes.

Conclusion

Le X8 est parfait pour se faire la main à moindre frais. Il est solide, résiste bien au chocs contre les obstacles et au chute rude. Petit bémol, il est vraiment léger peut être trop pour résister au moindre vent, il est vite mal mené dans la brise ce qui ne pardonne pas pour l’enregistrement vidéo. Il faudra donc vous exercer en intérieur ou attendre un jour sans vent pour sortir dehors. On apprécie le petit manuel succin qui a au moins le mérite d’être en anglais et pas simplement en chinois comme avec certains autres clones de ce drone. (vous pouvez trouver le manuel PDF en Français ici). L’autonomie sans être exceptionnelle oscille entre 7 et minutes et 8 minutes… Pas mal quand on sait que le premier Bebop de Parrot pour 500€ ne volait pas plus de 10 minutes

On aime les LED de couleurs pour distinguer l’avant de l’arrière en vol (attention l’éclairage est quand même faiblard, vous pouvez gagner en luminosité en démontant les réflecteurs)

BAYANGTOYS-X8_LED

Le X8 de BAYANGTOYS sans être un appareil incontournable reste quand même très séduisant au regard de son prix 37$ chez Gearbest. Comptez17$ de plus pour un pack de 5 batteries supplémentaires… Si vous cassez quelque chose, toutes les pièces détachées sont dispo pour quelques dollars. Idéal pour l’apprenti pilote qui veut s’entraîner sans avoir peur de fracasser son drone. Vraiment idéal pour acquérir les bons réflexes de pilotage et s’initier à la prise de vues aérienne pour pas cher.

2 Responses to Test du BAYANGTOYS X8: un quadcopter fun

  1. François BEZELY dit :

    Document très instructif..
    pouvez-vous me communiquer où me procurer des pièces détachées
    Par avance merci
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *