Reportage: robots d’apparence humaine… il est déjà temps de se poser des questions d’éthique

Extrait du JT de 20H sur les robots à l’apparence humaine (émission complète à la suite)
Alors que Sega est sur le point de commercialiser Ema un robot de compagnie ridicule, d’autres firme voit beaucoup plus grand et surtout plus détaillé! Pour preuve, le reportage intitulé: “Japon: le réveil du sumo” diffusé sur France 2 dans l’émission “Un oeil sur la planète” ou l’on découvre des robots ayant la taille et l’apparrence d’un  Homme. Ces robots sont vraiment troublant du fait qu’il soient capable de donner l’illusion de se trouver face à un vrai être humain… du moins à quelques mètres de distance. Bien entendu dès qu’on approche, on constate rapidement qu’il s’agit simplement d’automates très évolués. En effet certains signes trahissent vite ces robots. Ainsi, l’hatitude et les comportements de ces handroides même s’ils sont bluffant d’un point de vue technique ne sont pas totalement saisissant de réalisme. L’homme n’est pas encore capable de créer un "cyborg" réaliste contrairement à ce que laissait croire le site Perfect-Woman de la société AI Robotics proposant de commander en ligne Lisa la femme robot parfaite! :p Si vous avez loupé l’histoire allez, vite voir le reportage sur LCI, c’est super marrant surtout quand on sait qu’il s’agissait d’une belle campagne de buzz orchestré par PHILIPS! Perso ce buzz m’a beaucoup amusé car cela m’a rappelé l’épisode de Futurama ou Fry découvre un site Internet qui lui permet de «greffer» sur un robot vierge les caractéristiques physiques et psychologiques de la célébrité de son choix! :) Enfin bref tout cela pour dire que l’homme n’est pas prêt de fabriquer des Réplicant et autres Réplicateurs. Et c’est tant mieux car cela laisse encore le temps de se poser des questions éthiques quand aux futur robots anthropomorphique! Certains ont dailleurs déjà commencé à plancher très sérieusement sur la question. Par exemple David Levy, chercheur en intelligence artificielle à l’Université de Maastricht aux Pays-Bas à rédigé sa thèse de doctorat avec pour sujet les relations Homme-Robot et sorti un livre intitulé “Love and sex with robots”. Dans cet ouvrage, l’auteur avance l’idée suivante:
Les avancées technologiques sur les androides/humanoides feront tellement ressembler le robot à un être humain que certaines personnes en tomberont amoureuses, voudront avoir des relations sexuelles et même se marier avec“.
robots_gynoide_partenaires_sexuel
Aujourd’hui, une telle vision semble totalement saugrenu pourtant l’attirance de l’espèce humaine pour des objets non humains date de l’antiquité du moins si l’on en croit la mythologie grecque. En effet, Pygmalion tombant amoureux de la statue d’ivoire Galatea qu’il avait lui même sculpté en est un bon exemple. Plus proche de nous et surtout plus en rapport avec la robotique on retiendra également l’exemple de ce qui se produisit en 1966 avec ELIZA, l’un des premiers agent conversationnel. Ce chatterbot, simulait un psychothérapeute rogérien, d’après les témoignages plusieurs personnes en seraient devenues dépendantes émotionnellement. Partant de ce constat et de l’énorme marge de progression en matière d’Intelligence Artificielle (IA) dans les années à venir, on peut aisément penser que le phénomène d’attachement pour un être non organique sera d’autant plus facilité et naturel si le robot singe l’Homme parfaitement.
Fait non surprenant, David Levy déclare que les relations sexuelles avec les robots seront l’élément précurseur qui amènera l’homme à se rapprocher du robot. Ce dernier déclare non sans détour que les gynoïdes seront « une sorte de mise à jour des poupées que l’on vend aujourd’hui ». Un avis partagé par Henrik Christensen, fondateur du European Robotics Research Network qui prédit que les relations sexuelles avec des femme-bots seront bien réelles d’ici 5 ans. Pour le coup, ces déclarations non rien de visionnaire puisque des sociétés tel que honeydolls, Orient Industry ou encore First Androids propose déjà des robots sexuels très évolué. Des poupées grandeur nature faites à base de résine et de silicone de qualité chirurgicale qui sont équipés de senseurs sur chaque sein. Grâce à ses “zones érogènes virtuel”, la poupée émet des « soupirs de volupté » quand ses capteurs sont stimulés. Mais ce n’est pas tout, car la poupée sexuelle est un véritable bijou high-tech, son pouls est perceptible et donne l’illusion d’un corps qui vit! Qui dit vie, dit chaleure corporelle par conséquent la gynoide est équipé d’un chauffage incorporé qui permet de régler la température du corps… Cerise dans la bouche sur le gateau, la poupée peut effectuer une fellation à intensité variable (cf vidéo à la suite)
L’avenir vous le voyez plus: Oh oh oh jolie poupée! :p ou Ho nooon une gynoïde explosive comme dans Ghost in the Shell 2: Innocence? :(
sexy_busty_dolls_sexual_robots 

S’il est aisé d’imaginer que ses “poupées gonflables” du XXI ème siècle trouve client, il est beaucoup plus dur de concevoir que quelqu’un de saint d’esprit puisse s’attacher à ses robots habilement recouvert de silicone comme le souligne Yvonne K. Fulbright, sexologue américaine: “Je pense que c’est tiré par les cheveux de penser que des êtres humains vont tomber amoureux de robots”. Pourtant, TF1 avait diffusé dans l’émission “Le droit de savoir” dont le thème était “Les Français et le sexe” des annecdotes à propos de gens pour qui le scénario du film Monique avec Dupontel est devenu une réalité… (extrait du film et de l’émission dispo enfin d’article)
Quoi qu’il en soit pour David Levy, la question n’est pas de savoir si l’homme tombera amoureu des robots mais de savoir quand!
"Si un robot se comporte comme si il avait des sentiments, qu’est ce qui nous permettra de dire qu’il n’en a pas ? Si les émotions artificielles d’un robot l’incitent à dire des mots comme "Je t’aime", pourquoi ne le croirai-t-on pas si ses autres schémas comportementaux corroborent ses dires ?"
Ce dernier admet toute fois, qu’il reste encore un bou de chemin à parcourir puisqu’il faudra réaliser des robots qui se comportent comme de véritables humains pour qu’un homme puisse s’y attacher.
« Mais pour les relations amoureuses, c’est complètement différent. Dans ce cadre-là, bien d’autres paramètres entrent en compte. Et la plus complexe de toutes, c’est la conversation »,
C’est là que réside le défi principal puisque les développeurs devront créer des personnalités artificielles, douées d’émotions et d’une conscience… tout un programme! Aujourd’hui, avec un super calculateur, on arrive tout juste à simuler le fonctionnement des neurones d’un cerveau de souris (la moitié seulement, à une vitesse 10 fois inférieure au temps réel). C’est peut et énorme à la fois. En 1948 l’homme invente le transistor base de l’informatique moderne, en 1971 Intel fabrique le premier microprocesseur. On peut donc conclure qu’il aura seulement pri 40 ans à l’homme pour arriver à simuler partiellement le fonctionnement d’un cerveau et ses connexions neurale… Certe ce n’est pas suffisant pour espérer créer une conscience artificielle ayant la faculté mentale de percevoir sa propre existence ou ses états émotionnels mais c’est suffisant pour rêver tel un Isaac Asimov en herbe à des choses qui semble aujourd’hui irréaliste! 😀
Aujourd’hui, il est difficile de deviner à quoi ressembleront les robots de demains d’autant que l’informatique traditionnelle va connaitre une vrai révolution d’ici quelques décennies avec la généralisation des nanotechnologies. En effet, à terme les composants électronique traditionnel devraient être remplacés par des molécules et bactéries. Quand à l’aspect humain, les robots pourraient carrément le copier grâce à une peau artificielle bien plus réaliste que le silicone à l’aspect et au touché!
Bref beaucoup de supposition sur l’avenir mais une seule certitude la création de robots humanoïdes copiant l’aspect et imitant le comportement humain soulève tout autant de questions d’ordre éthique que de questions techniques… C’est pourquoi le roboticien Ronald Arkin du Georgia Institute of Technology d’Atlanta mentionne que si l’on laisse entrer ce type d’androides dans notre vie quotidienne, il ne faudra pas négliger d’aborder la question de l’impact social sur notre civilisation.
 

Un oeil sur la planète du 16/06 Japon: le réveil du sumo France 2

La Sanrio Actroid DER2 est un robot à la plastique avantageuse qui peut coordonner ses mouvements avec sa voix en utilisant des actionneurs à pression pneumatique. Elle n’est pas à vendre mais vous pouvez la louer… 5 jours pour 3500$
Le robot « Dion » chinois peut à la fois « chanter » (en chinois) et avoir l’air sexy
Les scientifiques du Korean Institute for Industrial Technology présente leur nouvel androïde capable d’exprimer des émotions avec son visage: Ever-1
Le droit de savoir: Les Français et le sexe > cette parti du reportage présente les Dolls, jouet sexuel ayant un impact réel sur la vie de son propriétaire.
Extrait du film Monique ou la vie d’un couple est bouleversé par l’arrivée d’une poupée ciliconé
Ghost in the Shell 2 et ses gynoïdes explosive!

11 Responses to Reportage: robots d’apparence humaine… il est déjà temps de se poser des questions d’éthique

  1. […] mi en situtation dans divers pièce des maquettes de robots ménager, de robots humanoïde d’apparence humaine, de robot de divertissement, ou je ne sais quoi d’autre susseptible faire rêver un peut petits […]

  2. […] Dans cette ‘Uncanny valley’ vous croiserez des robots tel que ceux montrés ci-dessous qui sont bien loin d’être aussi glamour que ceux dont j’avais parlé dans cet article!  […]

  3. […] un précédent article sur les robots d’apparences humaines dans lequel j’abordais quelques questions d’éthique, je vous avait déjà parlé de David […]

  4. ZED dit :

    Bonjour !:

    Moi les robots humains ça m’intéresse beaucoup

  5. Patrick62 dit :

    C’est inévitable , arrêtons de gémir !

    je vous propose de relevé le défi de construire un Androïde en France .

    C’est un marché très prometteur ! un Industriel m’a contacté.
    Je cherche à former une équipe ,des partenaires , des sponsors!
    Contactez-moi

    • MICHEL dit :

      Bonjour,

      Je propose alors une nouvelle technique de mise en oeuvre de l’électronique (qui est la partie qui rebute les plus expert d’entre nous)et qui n’a pas encore été abordé dans le concept des fluidités de mouvements et d’intelligence,pseudo artificiel …..

  6. Culturemobile dit :

    Impressionnant! et dérangeant :)! Rrestons en aux peluches intelligentes si vous le voulez bien 😉
    http://blog.culturemobile.net/index.php/?q=peluche&x=0&y=0

    Pour Ghost In the shell , j’aurais bien vu cet extrait :) : http://www.youtube.com/watch?v=S_1PssU1a9U

  7. azertiefou dit :

    J’attend avec impascience le jour ou les robots ressembleront au humain car j’en est marre des femmes.

    Actuellement je posséde deja une lovedoll de chez dollstory.eu

  8. Fée dit :

    ça me fait penser à CHobits le manga de clamp où des robots (filles) sont des robots de compagnie d’être humain et certains tombent amoureux de ces robots etcc…ça me fait peur moi..

  9. […] être le croisement entre un roomba et un Segway. Bien que Gumdrop soit loin d’avoir le corps parfait d’une gynoïde, le robot se montre très touchant en se dévoilant lors d’un casting. Et oui car le robot de […]

  10. […] technique d’autres soulèvent en plus des problèmes d’éthiques. C’est notamment le cas des robots humanoïdes cherchant de plus en plus à ressembler à l’homme ou des robots militaire. Ces derniers peuvent prendre la forme d’un robot démineur, d’une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *