Raspberry Pi : mise en place d’un système audio Multi-zone

Tout début des années 2000, la lecture de MP3 passait quasi systématiquement par l’utilisation d’un PC relié à la chaîne Hi-fi ou l’utilisation d’un baladeur MP3. Il n’y avait pas vraiment de produits adaptés à la maison ce qui signifiait pas de bonne intégration dans la salon: problèmes esthétique, encombrement, câbles, problèmes d’interfaces: pas de simple télécommande comme celles de la TV ou de l’ampli home cinéma.

Les choses ont commencées à changer en 2003, avec l’arrivée des Squeezbox de logictech, une gamme de lecteurs de musique communiquant en réseau. Les Squeebox ont notamment ouvert la voix pour la lecture de musique numérique (MP3 en local et web radio) tout en bénéficiant d’une interface « WAF compliant » mais surtout donné accès aux fonctions multiroom pour un budget raisonnable.
Pour rappel, un système MultiRoom est un ensemble d’éléments qui permettent le contrôle et la diffusion de flux audio et/ou vidéo au travers de plusieurs pièces d’une même habitation. Généralement, les sources de diffusion sont mutualisés (Serveur de stockage de musique ou de fichiers vidéos centralisés, Tuner TNT / Sat passant sur le réseau IP) mais avec l’essor des smartphones et tablettes, il est devenu courant que ces appareils nomade servent de sources et de télécommandes de l’installation multimédia. Un système audio multiroom est la solution idéale pour profiter de sa musique dans toute la maison. Votre habitat ce découpe en plusieurs zones dans lesquels il est possible de diffuser en simultané le même titre ou le même programme radio. La musique peut ainsi vous suivre dans chaque pièce. Il est également possible de choisir de diffuser des titres différents dans plusieurs pièces, selon les goûts de chacun. L’ergonomie et la simplicité d’utilisation sont les maîtres-mots quelque soit le matériel de diffusion enceintes sans fil active, ampli home cinema se pilotent du bout des doigts, smartphone ou tablette en main. Depuis quelques années, le multiroom est en plein essor grâce à la multiplication des fabricants de matériel tel que Sonos dont les produits sont rudement concurrencés depuis 2015 par d’autres grande marques venu tardivement au multiroom mais qui ont l’avantage d’avoir une renommé historique au prêt du grand publique: Bang & Olufsen et sa gamme BeoLink, Bose avec ses SoundTouch, Philips avec ses enceintes Izzy, Samsung avec ses Wireless Speakers… Généralement ce qui distingue chaque système au delà de la qualité du son, ce sont généralement les interfaces et l’intégration des services de musique en ligne qui proposent un accès illimité à des milliers de titres et de radios pour quelques euros par mois tel que: Deezer, Spotify ou Qobuz qui se démarque en proposant du son Hi-Res.

Si vous avez l’âme d’un bidouilleur, il est possible de mettre en place votre propre système multi-room avec un tout petit budget en utilisant du matériel peu cher tel que des Raspberri Pi et / ou des clés Google ChromeCast. Avantage hormis le tarif, la solution DIY est évolutive et surtout permet d’être multiprotocole. Vous pourrez panacher des appareils Apple sous iOS, Android et Windows… pratique quand la famille et les amis n’ont pas les même appareils que vous.

Voici les protocoles et matériels que vous pouvez facilement mettre en place en suivant les tuto ci-dessous:

– Chromecast Audio / Video + Plex
– Apple AirPlay (DAAP+ RAOP+ SharePortSync + Bonjour)
Logitech Squeezebox (LMS + PiCorePlayer)
– MPD (Music Player Daemon) avec Volumio
– DLNA (UPnP A/V) avec KODI
– carte son qui broadcast vers plusieurs récepteur: exemple chez Creative, un DAC (16 bits/48 kHz) sous forme de clé USB: Sound Blaster Wireless transmitter (compatible Raspberry Pi et idéal pour des projets comme Jasper ou S.A.RA.H)

Les serveur de fichiers multimédia

Plex : un serveur de Media capable de diffuser vers un navigateur Web ou les des applications dédiées sur iOS, Android, Windows (desktop) et Windows Phone 8.1 ou Mobile 10 (universal app). Son gros avantage est sa compatibilité avec Chromecast qui permet de lire du contenu local alors que Google Cast est orignelement tourné vers les plateformes de contenu en ligne (Youtube, Netflix…). A noté qu’il est possible d’installer RasPlex sur un Raspberry Pi.

L’interface Plex ouverte dans un navigateur Web depuis un PC portable permettant de choisir de diffuser un film depuis le serveur de fichier vers la Freebox Mini 4K qui fait office de récepteur Chromecast.
Plex_Media_Server_ChromeCast

KODI: l’incontournable media center est nativement compatible AirPlay et peut également recevoir de nombreux plugins tel que XSqueeze qui permet d’en faire un récepteur Squeezebox.

 

Les players audio Hi-Res

Début des années 2000, le MP3 s’est imposé car il permettait de faire tenir un titre musicale sur un fichier de quelques mego octect (très pratique pour stocker sur les baladeurs MP3 faisant alors rarement plus de 64Mb ou partager sur les réseaux P2P à une époque ou les débits était bridés à 512 kbps). 15 ans plus tard, avec des disques dur atteignant les 8To pour seulement 250€, le stockage de la musique n’est plus un problème. Du coup, les audiophiles de plus en plus s’intéresse à la musique en audio high resolution. L’Hi-Res correspond à la qualité d’enregistrement original  des Studio Master 96 kHz/24 bits qui est non seulement bien meilleurs que le destructeurs MP3 mais aussi que les CD Audio. Contre partie, un album standard en Hi-Res pourra dépasser le giga octet et il faudra un bon système hifi pour apprécier la différence avec un MP3 à 320 kbps qui sonne bien.
Un vieux PC ou un singleboard computer type Raspberry Pi accompagné d’un bon DAC peut faire un parfait lecteur Hi-Res. Voici quelques distributions parfaite à installer pour cet usage:

– RuneAudio (ARM)
Moode Audio (ARM)
Daphile (PC x86)

Les protocoles de diffusion sans fil

Chromecast VS Miracast: En matière de réseau informatique, le Wifi permet de s’affranchir du câble ethernet avec sa connectique RJ45, Miracast de son côté permet de s’affranchir du câble HDMI et de faire transiter l’audio/vidéo sans fil. Chromecast est bien plus que ça puisqu’il permet de choisir le contenu, d’ou et vers quoi le diffuser et depuis la version 2 annoncé en septembre 2015, le Chromecast Audio fonctionne comme u nrécepteur multiroom et s’est ouvert à l’Hi-Res

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *