Parrot dévoile le Bebop Pro et le Disco AG doté de solution d’imagerie thermique

Parrot Disco AG + Bebop Proavec caméra thermique
Parrot est une marque française qui à plusieurs fois marqué le marché  high-tech de son empreinte. En 2000 en créant les kits main libre en bluetooth pour l’automobile et en 2010, en se lançant sur le marché des drones. La société Parisienne n’a pas créé le marché du multi-rotor mais a été la première a créer une solution clé en main, du vrai prêt a voler accessible à tout le monde grâce à l’AR Drone. Un très beau succès qui se confirmera en 2014 avec le lancement du Bebop. Suivront en 2015, le Bebop 2 ainsi que l’aile volante Disco en 2016 accompagné d’une solution de vol en immersion (FPV) à coût raisonnable. Problème, le Disco est resté un produit de niche et le Bebop 2 a bien du mal à résister à la concurrence très agressive tant au niveau caractéristiques technique qu’en terme de prix (DJI ayant positionné le tarif de son Phantom 3 en dessous de celui du drone Parrot). Conséquence, Parrot est dans la tourmente depuis plusieurs mois. En 2016, Parrot a enregistré un chiffre d’affaires de 257,7 millions d’euros, contre 326,3 millions d’euros en 2015. Conséquence, le groupe se sépare maintenant de  290 salariés, dont 150 en France, sur les 1 080 que compte la société.

Pour sauver les meubles, Parrot a déployé des mises à jours logiciel apportant de nouvelles fonction attrayante vu chez les concurrences tel que le mode de suivi automatique (follow me mais sans évitements d’obstacles faute de capteurs dédiés.), lancé diverses opérations ponctuelle avec notamment des soldes pour la période de fin d’année (black friday  + noel). Sur cette période, Parrot a écoulé des volumes raisonnable mais une remise de 200€ sur les packs FPV, les marges du constructeur ont été trop faible pour que maintenir ce prix soit viable sur le long terme. Parrot n’a donc pas eu d’autres choix que revoir sa stratégie qui consiste à recentrer son activité sur les drones et plus particulièrement ceux à destinations des professionnels ou les marges sont plus belles et l’offre moins saturé sur ce segment. L’avenir de Parrot est donc sans aucun doute du côté du marché professionnel et le constructeur Français s’est déjà positionné dessus depuis 2012, via des acquisitions et/ou prises de participation dans des entreprises telles qu’AIRINOV, MicaSense, Pix4D, SenseFly ou encore via la création de la plateforme de services spécialisés par drones Air Support. Malgré tout, il reste primordial pour Parrot de rester sur le segment des drones ludique, en effet la gamme mini drone et Bebop sont les appareils qui contribue fortement au chiffre d’affaire de Parrot. L’idée pour l’avenir est donc de mutualisé les technologies et les plateformes. Le Disco est un exemple concret d’échange entre Parrot et la filiale Sensefly qui possédait déjà un savoir faire en matière d’aile volante avec son eBee. Le communiqué de presse mise à disposition aujourd’hui (08/05/2017) à l’occasion du salon xponential (anciennement AUVSI)  par Parrot montre bien que les modèles à venir pourraient être des plateformes polyvalentes (voir modulaires?). En effet, Parrot en dévoilant le Bebop Pro et le Disco AG montre concrètement la nouvelle direction prise par l’entreprise. Rappelons qu’au CES 2017, Parrot n’a pas souhaité dévoiler le nouveau modèle de drone sur lequel l’entreprise travail pour ne pas être copié par un concurrent d’ici le lancement commercial du produit. Mais pour faire patienter les investisseurs dont la confiance est bien entamé depuis l’AK de 2015, Parrot s’est voulu rassurant en annonçant que la marque développait un appareil disruptif allant jusqu’à le qualifier de « Game Changer »… Malheureusement sans préciser de date de sortie. Seul information, ce nouveau drone ne serait pas un Bebop 3 mais un drone haut de gamme se positionnant au dessus. Mais d’ici à se lancement, Parrot souhaite continuer à occuper l’espace aérien en dévoilant de nouveaux usages pour sa gamme  de drones grand publique existante et en les adaptant aux besoins professionnel… Espérons que cela permettra à Parrot de voir son action rebondir, car depuis plusieurs mois, elle stagne au tour de 8€.

Avec le Disco-Pro AG, Parrot propose pour 4499€ aux agriculteurs et petites coopératives agricoles une solution « tout-en-un » leur permettant d’obtenir facilement et rapidement des informations fiables sur l’état de leurs cultures comme le blé, l’orge, le colza, le maïs)…

Pour le secteur du bâtiment et de l’immobilier, les drones permettent d’inspecter, de surveiller et d’atteindre des endroits difficiles d’accès en prenant des clichés ou vidéos et en générant des modèles 3D. Parrot a développé deux offres « tout-en-un » :

– Une solution d’imagerie thermique par drone, Parrot Bebop-Pro Thermal, permettant aux entreprises d’inspection et de détection thermique, aux couvreurs, plombiers, ouvriers du bâtiment, mais aussi aux pompiers, d’obtenir des informations thermiques et radiométriques en direct et/ou en images…

– La seconde solution, Parrot Bebop-Pro 3D Modeling, s’adresse plus particulièrement aux agents immobilier, architectes, artisans, assureurs et leur permet de créer facilement des vidéos promotionnelles ou des modèles 3D interactifs, de mesurer l’avancée d’un chantier, de prendre les cotes d’un bâtiment, d’imprimer des maquettes 3D…

Dans les détails voici les informations tiré du communiqué:

L’agriculture

– La solution ‘tout-en-un’ pour les PME :

Parrot Disco-Pro AG : outil permettant d’obtenir facilement et rapidement des informations fiables sur l’état de cultures étendues comme les céréales (blé, orge, colza, maïs…).

La solution comprend:

Parrot Disco-Pro ; Parrot Sequoia ; Parrot Skycontroller 2 ; 1 an d’abonnement AIRINOV FIRST+ ; 3 batteries et 1 sac à dos

Parrot Disco pour l'agriculture

– Le drone professionnel
– eBee SQ by senseFly : drone agricole à voilure fixe qui capture des données décisionnelles sur les cultures sur quatre bandes multispectrales, plus des images RGB (RVB), et qui peut voler jusqu’à 55 minutes et ainsi couvrir des centaines d’hectares en un seul vol. .
– Les capteurs haute-précision
Parrot Sequoia : solution miniaturisée d’imagerie multispectrale par drone permettant de capturer des images des cultures agricoles dans les spectres visibles et invisibles. (le capteur d’Airinov coûtant 3200€ seul)
Capteur Airinov Sequoia
– MicaSense RedEdge : capteur multispectral qui capture les bandes spectrales nécessaires à une analyse précise de la santé des plantes.


Les logiciels:

– Pix4Dcapture : application mobile de planification de vol.
– Pix4Dag : logiciel de cartographie par drone pour l’agriculture de précision.
– eMotion Ag : version dédiée à l’agriculture du logiciel senseFly de gestion de vol.

 

Les services

– AIRINOV : traitement et analyse des données recueillies par drone et recommandations agronomiques clés en main sous forme de cartes de zonages simplifié et détaillé.
– MicaSense : des capteurs puissants combinés à une solution cloud de traitement et d’analyse des données pour les agriculteurs à gérer leurs cultures plus efficacement. Le bâtiment et l’immobilier
Les solutions ‘tout-en-un’ pour les PME

Parrot Bebop-Pro 3D Modeling : outil de mesure et de modélisation 3D.

La solution comprend: Parrot Bebop 2 ; Parrot Skycontroller 2 ; 1 an d’abonnement Pix4Dmodel ; 3 batteries et 1 sac à dos.

Parrot Bebop-Pro Thermal : outil d’imagerie thermique. La solution comprend: Parrot Bebop-Pro ; 1 caméra FLIR ONE Pro ; Parrot Skycontroller 2 ; l’application Thermal+ ; 3 batteries et 1 sac à dos.
–  Les drones professionnels
albris by senseFly : drone truffé de capteurs pour les inspections et cartographies rapprochées.

eBee Plus by senseFly : drone photogrammétrique à voilure fixe pour cartographier de grands espaces et doté d’un module RTK/PPK.
Les logiciels o eMotion 3: logiciel propriétaire de senseFly pour une gestion aisée des données et de la planification de vol.

– Pix4Dcapture : application mobile de planification de vol. – Pix4Dbim : logiciel de traitement des données et d’analyse des résultats dédié à la construction. o Pix4Dmodel : création de modèles 3D à partir d’images prises par drones.

Le service o Air Support : solutions digitales d’analyse de données acquises par drone permettant de nouvelles applications métiers pour les secteurs de la construction et de l’immobilier via la modélisation 3D de l’enveloppe du bâtiment.

Ci-dessous les ailes eBee et eBee SQ qui ont inspirées la création du Parrot Disco dont la version Pro risque d’entrer en concurrence directe avec les modèles originaux de la filiale Suisse.

Interview de CEO de Sensefly expliquant l’échange bidirectionnelle entre les deux constructeurs.

 

One Response to Parrot dévoile le Bebop Pro et le Disco AG doté de solution d’imagerie thermique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *