Fanday Blockbuster 4: preview express des hits de fin d’année sur XBOX 360

Fans_Cod_World_At_WarComme de coutumes en fin d’année Microsoft organisait la semaine dernière un  fanday blockbuster ou étaient conviés à se rendre gamers et éditeurs. Comme d’habitude ce rendez au loft XBOX fut une excellente occasion de découvrir et tester les nouveaux hits de cette fin d’année tel que:

– Tomb Raider Undeworld
– Naruto : The Broken Bond
– Shaun White Snowboarding
– Banjo-Kazooie : Nuts and Bolts
– Call Of Duty – World at Wat
– Prince Of Persia

C’est Activation qui à mis le feu aux poudres (sans mauvais jeux de mots! :p) en ouvrant la soirée sur une présentation de World at War, le tout dernier volet de la série Call of Duty. Ici, notre démonstrateur à réussi à capter toute l’attention de l’assemblé de gamers sans problème en mettant en avant le côté grand spectacle de ce nouveau CoD. Il faut bien le dire World at War en met plein les yeux, le jeu est très beau, fluide, immersif, il sublime la violence et l’attrocité de la guerre aussi bien qu’un bon film hollywoodien! Malheureusement, cette beauté est aussi beaucoup de poudre aux yeux qui sert à masquer grossièrement de nombreux défauts (cf mon test complet). Mais passons les défauts qui se font largement oubliés grâce à l’apparition de nouveautés vraiment bienvenue comme le mode co-op jouable jusqu’à 4 ou bien à 2 en écran splitté. Seul regret , il est impossible de « mixer » écran splitté et coop comme GOW2 ou Halo3, faudra y penser pour le prochain! 🙂

Outre le mode histoire qui vous balade entre deux campagnes distincte, le jeu propose le mode “zombie nazi” qui est vraiment délirant et plaisant à jouer à plusieurs. Le principe est aussi simple qu’efficace, vous êtes enfermé dans une maison délabré qui est assiégé par des zombies qui feront tout pour pénétrer dans votre fief pour vous bouffer. Votre but survivre le plus longtemps possible! Plus vous tuez de zombies, plus vous gagnez de l’argent. Le flouse sert avant tout à acheter des armes et des munitions. Mais avec la tune accumulé, vous pourrez également acheter des matérieux pour reconstruire les baricades en bois qui ferment les issus et que les zombi n’ont de cesse d’arracher si vous les laisser approcher. L’argent peut également être utilisé pour ouvrir de nouvelle zone de la maison permettant ainsi d’accéder à des armes plus efficace mais en contre partie cela offre de nouvaux point d’accès aux zombies! Bref ce mode survival qui n’est pas sans rappeler le mode Horde de Gow2 en version Zombie est un excellent atout pour prolonger la durée de vie du titre! 😉

prince_of_persia_360

Après avoir poutré du zombi, changement d’ambiance puisque je me suis rendu à la présentation de Prince of Persia. Les personnes de chez Ubisoft, nous ont montrés manette en main des niveaux exclusif du prochain PoP qui sortira très prochainement sur XBOX 360. Même si les joueurs présent n’ont pas eu le droit de taquiner le pad, on a quand même réussi à se faire une bonne idée du gameplay et l’univers du nouveau Pop. Perso j’ai adéré à fond contrairement à d’autres gamers présent! Premier constat, le jeu est tout en cell shading, ce dernier est très chiadé et colle parfaitement avec l’univers féérique des mille et une nuit du jeu. Si Ubi, a choisi le cell shading pour Pop c’est avant tout pour éloigner le titre de l’univers photo réaliste d’Assassin’s Creed. Les deux licences étant trop proche dans leur style, il était donc important pour Ubisoft de trouver un moyen de distinguer les 2 jeux l’un de l’autre. C’est chose faite avec brio à mon gout! Par certains aspects, l’histoire de Pop, n’est pas sans me rappeler Zelda Twilight princess ou l’on devait récolter les perles de lumières pour éloigner l’ombre maléfique. Le but dans Pop est sensiblement le même étant donné que le joueur doit détruire le « mal » et par la même occasion faire réapparaitre les fleurs, la verdure, etc… grâce aux pouvoirs de votre coéquipière Elika. En parlant d’Elika justement sachez qu’elle vous suit comme une ombre pendant toute l’aventure! Elle ne fait pas que vous suivre puisqu’elle se pend littéralement à votre coup pour passer certaines plateformes. Mais ce n’est pas qu’un simple boulet, puisque vous ferez constamment appel à elle pour effectuer des doubles sauts et vous aider pour les combats. Perso j’ai adoré le level design qui oblige tout le temps le prince à faire des acrobaties dans tous les sens pour traverser les décors gigantesques. Les décors sont non seulement vaste mais aussi ouvert par conséquent, votre progression ne sera pas linéaire… Vous pouvez aller là ou bon vous semble, enfin du moins si vous avez débloqué le pouvoir ou la capacité adéquate. 😉

Ce nouveau Prince of Persia est pleins de nouveautés dont toutes n’ont pas fait l’unanimité dans l’assemblé:

– Dans Pop pas on ne voit jamais d’écran Game Over, quand on chute dans un précipice après avoir raté un saut, Elika vous rattrape automatiquement et vous ramène sur le plaché des vaches… Ceci dit cette aide, ne vous empêchera pas de recommencer X fois un passage compliqué. Cependant le système de checkpoint va encore plus vous faciliter la vie. Ici pas question de recommencer un tronçon de 5 minutes après un saut raté, vous recommencez tout simplement sur la dernière plateforme stable.

– le niveau de difficulté, ici vous n’aurez pas à le choisir au début de l’aventure, il va s’auto adapter à votre style de jeu. Plus vous êtes bon, plus la difficulté sera élevé a contrario, si vous échouez 5 fois devant le même boss, hop sa résistance baissera au combat suivant… De même sur les parcours, si vous avez tendance à tomber dans trop de pièges, ceci vont se faire plus rare sur votre chemin. De ce que j’ai pu voir, ce système de difficulté auto adaptive est transparente pour le jouer qui ne remarque pas de changements flagrant. Les hardcore gamers autour de moi à la soirée n’ont pas aprécié ce système, perso j’aime beaucoup l’idée dans la mesure ou cela renforce l’immersion et procure un vrai plaisir de jeu sans frustration puisque le  jeu ne devrait jamais paraitre trop facile ou trop dur.

– les cinématiques représente au total une heure de dialogue dans le jeu. Celle-ci sont compter par Elika qui se charge de vous parler du monde et des ennemis. Mais la nouveauté c’est que rien ne vous oblige à les écouters, si vous préférez continuer votre aventure sans être coupé dans votre élan. A vous de choisir donc de converser avec votré équipière ou non!

Pour moi ce Prince of Percia était la bonne surprise de la soirée avec son univers particulier et innovants contrairement à Call of Duty qui m’est apparu comme une simple suite insipide malgré ses qualités graphiques indégniable.truwx3107

Bon comme un acrobate peut en cacher un autre après le prince passons à la reine du genre: Lara Croft! qui nous revient dans Tomb Raider Undeworld. Dans ce 8ème volet la belle, nous revient encore plus sexy et bondissante que jamais! Bref les geeks vont encore baver devant le tas de pixel qui s’affiche à l’écran. Passons les détails commestiques pour les qualités réel de ce nouveau titre. Premier constat, les bases de la jouabilité restent les mêmes que celles des deux précédents TR. Cependant, le gameplay profite de petites améliorations qui augmente grandement l’expérience de jeu (il est possible d’effectuer des sauts en biais, de tirer tout en étant suspendue à une poutre ou encore d’utiliser le grappin qui épouse maintenant l’environnement). Autant de possibilités qui devraient rendre certaines énigmes relativement ardues. A noté que le joueur devra pas mal analyser et comprendre l’architecture complexe qui l’entoure pour réussir à progresser. Dailleurs les phases d’explorations sont bien plus présente et intéressente que l’action elle même. Les séances de gunfight ne sont pas vraiment trépidente. Ce Tomb Raider a première vue est intéressent et accessible au plus grand nombre. En revanche, il est dommage qu’ on échappe toujours pas aux problèmes récurrent des placement de caméra pas toujours optimal…

En dehors de ces gros titres, je me suis essayé successivement à:

Banjo-Kazooie – Nuts and Bolts: si comme moi vous êtes fans des deux Banjo sorti sur Nintendo 64, il y a 10 ans et que vous attendiez une suite, vous allez être déçu par Nuts and Bolts qui n’est plus vraiment un jeu de plateforme à part entière. Mais rassurez vous, le jeu est tout de même excellent passer le choc des premières minutes, on se retrouve finalement en terrain connu: design, atmosphère, personnages, humour tous les ingrédients made in Banjo sont là même si le monde est sacrément chamboulé par l’arrivée des Véhicules. (ce qui enrichie tout le gameplay). Je reviendrais dessus dans un test complet car le jeu vaut vraiment le détour, en attendant, vous pouvez toujours refaire le premier banjo sur le Live Arcace! 🙂

Naruto : the broken bond devrait ravir les fans du manga puisque cette suite de Rise of Ninja est consacré à la seconde saison de la série du petit Ninja. D’après ce que j’ai pu voir durant la soirée, les graphismes sont soignés tout comme les excellentes cinématiques. A noté que Sasuke sera jouable et que 15% des missions devront être remplis avec ce dernier. De plus Sasuke disposera pour d’animations personnelles et de coups spéciaux bien différents que ceux de son compère Naruto.

Shaun White Snowboarding: un jeu à réservé aux fans du genre en manque de surf dans la pourdeuse, le jeu est beau mais pas renversant.  La maniabilité est perfectible  et on se demande  à quoi servent les bandes noirs en bas et en haut de l’écran??? Alors même si ça m’a bien fait marrer de pouvoir faire des boules de neige et de tirer dans les potes avec, on sent bien que le jeu va faire des déçus côté fan de snowbord…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *