Exposition: "Et l’homme créa le robot" au musée des Arts et Métiers

A partir d’aujourd’hui 30 octobre 2012 et jusqu’au 3 mars 2013 se tient au Musée des arts et métiers l’exposition: “Et l’Homme créa… le robot “

D’où viennent les robots ? À quoi servent-ils ? Quel est le devenir de la robotique ? autant de question qui trouveront réponse dans cette exposition.

A noté que les geeks cinéphiles seront heureux d’apprendre que la dernière partie de l’exposition réserve une surprise puisqu’il sera possible de retrouver Robotrix, mais aussi le rutilant R2-D2 et son compagnon de « La Guerre des étoiles » C-3PO ou encore NS-5 alias Sonny dans « I, Robot ».

Mais avant d’arriver face à ses figures emblématique de la fiction, vous pourrez découvrir des automates que l’on peut considérer comme les ancêtres des robots qui fonctionnaient avec des techniques horlogères. (exemple: le premier automates androïdes, comme le « Gymnaste », automate à pédales et ficelles (fin XVIIIe siècle)

Grâce à cette exposition,  vous ferez un bon dans le temps avec  »Job », le surprenant renard électronique mis au point en 1953 par l’ingénieur français Albert Ducrocq avant d’entrevoir le futur avec les premiers robots compagnons qui ont émergés au début XXIè siècle. Vous croiserez donc le chien Aibo, qui a marqué le début de la robotique ludique dès 1999, à Nao, petit humanoïde utilisé comme plateforme d’apprentissage et de recherche mais qui n’a pas encore été propulsé dans les foyers comme tant espéré.

expo-2012_homme_crea_robot

 

Une exposition inédite qui dévoile l’histoire des robots: Du rêve ancien de l’automate aux robots chirurgiens, les androïdes et autres êtres artificiels livre tous leurs secrets .

Qu’ils soient utilisés dans l’industrie, le nucléaire ou la défense, domestiqués pour faciliter notre quotidien, capables d’analyse et d’émotion ou fantasmés dans la science-fiction, les robots fascinent par leurs capacités et n’ont pas fini de nous étonner !
Une occasion de découvrir l’origine et l’identité de ces automates, jouets mécaniques, aspirateurs, prothèses bioniques et autres bras articulés qui quittent usines et laboratoires pour occuper une place grandissante dans nos vies.
Et de percer les mystères qui se cachent derrière les « tin toys », petits robots en fer blanc ; l’humanoïde « Nao » ; les robots « Sherpa », utilisés dans les zones radioactives, « Victor » spécialisé dans l’observation marine ou « Reeti » capable d’exprimer des émotions…

Et l’Homme… créa le robot, conçue et réalisée par le Musée des arts et métiers reçoit le parrainage de Bruno Bonnell: président de Robopolis société française spécialisé dans la robotique personelle spécialisé et Syrobo (syndicats français représentant les entreprises et les centres de recherche en robotique)

Mais aussi la collaboration d’ ALDEBARAN ROBOTICS & GOSTAI, de l’Ifremer, CISCREA, EOS INNOVATION, , OTTOBOCK, ROBOPEC, ROBOPOLIS, SCHUNK INTEC, SCIENCE FICTION ARCHIVES, YASKAWA, ZIG- ZAG PRODUCTION.

Ci-dessous des interviews réalisés par FrenchWeb.fr sur le thème de Robolution Capital, le premier fonds européen dédié à la robotique de service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>