Débat: Android un OS viable ou tout juste bon pour les appareils jetable?

Android-vs.-iOS

En 2012, les ventes de smartphones ont progressées de 43% et ce sont pas moins de 675 millions d’ordiphones qui se sont vendus dans le monde. Durant ce laps de temps, les ventes d’iPhone ont explosées, près de 130 millions d’unité vendues soit une progression de 44,6%.  Malgré cette très belle performance, l’iOS d’Apple ne représente désormais plus que 19,12% de part de marché n’ayant pu résister au rouleau compresseur de Google. En effet, ce dernier avec son système Android détient maintenant 66% de part de marché et ce sont prêt de 450 millions de terminaux qui fonctionne avec l’OS dont la mascotte est le petit bugdroid vert!

En 2012, les ventes de téléphone intelligent sous Android ont progressés de plus de 100%… En France plus d’un français sur 2 (51,4%) possède un smartphone. Pour 46,4% d’entre-eux il s’agit d’un téléphone sous Android tandis que pour 22,4% il s’agit d’un iPhone.

Bref, il ne fait aucun doute qu’Android connait un succès aussi fulgurant que retentissant. Il faut dire qu’il possède des qualités indéniable par rapport à son concurrent direct. Si l’ iOS d’Apple est très complet en terme de fonctionnalité, son interface est vieillissante. Là ou Android propose le support natif des widgets, des écrans totalement personnalisable, la possibilité de modifier la page d’accueil (launcher) ou encore le lock screen, iOS fait pale figure avec son affichage présentant une simple grille d’icones. Résultat, beaucoup de personnes passent par la case jailbreak de leur iPhone non pas pour pirater à loisir des applications mais simplement pour rajouter des options de personnalisation (ex: ajout d’accès rapide au bouton, wifi, BT via SBSettings).

A propos des d’applications, Android se montre pour le moins pratique puisque celui qui désire installer une app ou jeu peut le faire depuis la boutique officielle Google Play tout comme depuis un market tiers. Pour cela, il suffit simplement au préalable de cocher « autoriser les sources inconnues » dans les paramètres. A partir de là, il ne reste plus qu’à coller le fichier apk correspondant à l’application qu’on souhaite installé.

Rajouté à cela qu’Android est un système d’exploitation open source utilisant le noyau Linux et que même le logo du petit robot vert est sous licence “creative commons”, vous permettant donc d’exploiter le tout librement, vous obtenez alors un tableau parfait.

Enfin presque car Android a quand même quelques défauts qui tachent et qui aux yeux de personnes avertis pourraient se montrer rédhibitoire dans le choix d’un appareil et de son OS.

Alors qu’Apple assure un suivi de qualité pour ses différents modèles de téléphone en leur fournissant régulièrement des mises à jours sur plusieurs années sous Android l’histoire est tout autre. Si l’on prend l’exemple de l’iPhone 3GS sorti en 2009, ce dernier bénéficie de la toute dernière version d’iOS 6.x sortie récemment alors que le terminal à maintenant 4 ans. Certe ce dernier ne possède pas  toutes les nouveautés d’iOS tel que Siri mais au moins il reste pleinement compatible avec tout le catalogue d’applications de l’AppStore. A contrario sous Android, obtenir une mise à jour de l’OS au de là d’un an après la commercialisation de son terminal tient du miracle. En effet, il y a beau exister une certification Google assurant que les appareils commercialisés sous Android disposeront de mise à jour pendant au minimum 18 mois dans les faits cette dernière ne garantie rien du tout. En effet, à moins de posséder un Nexus de Google, les mises à jours viennent lentement voir pas du tout. Pour s’en convaincre, il suffit de se rendre sur les pages Facebook des différentes marques de téléphones et de tablettes pour voir s’accumuler les messages de mécontentement des clients. Souvent après de long moins d’attente, la mise à jour promise par un constructeur et tant attendu par le consommateur est annulé (cf le scandale déclenché par Motorola). Conséquence, un téléphone vendu sous Android 2.3.x sera condamné à y rester. Pour preuve aujourd’hui les versions 2.x représente encore 47,6% de parts de marché alors que plusieurs versions majeurs sont sortie depuis ces 2 dernières années. Ce qui entraine, une réelle fragmentation du marché Android. Un problème que Google tente d’enrailler artificiellement en changeant régulièrement ses méthodes de calcul (cf article de pcinpact.)

Vous me direz à quoi bon avoir toujours la dernière version  de l’OS sur son smartphone? à moins d’être un geek à l’affut des nouveautés pas grand intérêt?
Et bien si, il est évident que même un utilisateur lambda préféra toujours avoir une version à jour de son OS de manière à ce que ce dernier reste sécurisé et non vulnérable à des failles.

Pour rappel, 79% des malwares sur mobile vise exclusivement Android (loin devant iOS, Windows Phone et Blackberry). Récemment, une faille vieille de 4 ans et touchant toutes les versions d’Android a été découverte. Cette dernière, permet aux pirates d’exploiter les données et les fonctions du téléphone:

  • Lire n’importe quel type de données stockées sur le téléphone : les SMS, les emails, les informations stockées par les applications, les pièces-jointes, les identifiants des différents comptes, etc.
  • Agir : passer des appels arbitrairement, envoyer des SMS, utiliser la caméra, enregistrer le contenu des appels en direct

A ce jour, faute de mise à jours des millions de terminaux en service sont encore vulnérable à cette faille. Certe, en respectant des règles de bon sens et en installant pas n’importe quoi, il y a peu de chance d’être victime de la faille. Cependant, la réalité montre que les gens aiment pirater les apps et n’hésitent pas à installer n’importe quoi.

Par exemple, un fait divers nous apprenait qu’un jeune homme de 20 ans originaire d’Amiens, avait mi seulement 1H pour mettre au point un virus qui a infecté 17 000 smartphones sous Android et causé  plus de 500 000 euros de préjudice.

Preuve, que la vulnérabilité d’Android est réel et que l’absence d’un système de MAJ similaire à celui le Windows Update est un réel problème. Quand on sait que Microsoft aura patché Windows Xp durant 13 ans, les 18 mois de support promis par Google semble bien faible en comparaison.

Au de là de l’aspect sécuritaire, l’absence de mise à jour pause un autre problème majeur: celui de la compatibilité des applications. L’utilisateur espère souvent pouvoir télécharger n’importe quel appli sur le Google Play Store sans ce soucier du numéro de version de son Android.

Sauf qu’aujourd’hui, cela n’est pas possible car les API ont évolué entre Android 2 et4 créant des incompatibilités de version. N’est ce pas frustrant de ne pas pouvoir installé la dernière app gmail ou n’importe quel appli Google ? Si et pourtant c’est la situation à laquelle sont confrontés pratiquement 50% des utilisateurs d’Android. Imaginez avoir dépensé plusieurs centaines d’euro dans l’acquisition d’un smartphone et ses accessoires pour au final vous retrouvez avec un appareil obsolescent au bout de quelques mois. Alors que votre smartphone ou votre tablette est suffisamment puissante pour recevoir la mise à jour, votre précieux terminal souvent chèrement acquis se retrouve amputé de fonctions… La faute à des constructeurs peut scrupuleux pour qui assuré le suivi des dizaines de modèle à leur catalogue semble trop couteux…

A l’heure de la crise ou chacun fait attention à la dépense, ou le recyclage des portables et de leur matériaux lourd est un vrai problème écologique, Android est-il vraiment un choix d’OS judicieux? Quand la concurrence comme Apple avec ses iOS ou encore Microsoft avec ses Windows Phone proposent des mises à jour en OTA garantissant un bon et long suivi de leurs appareils, on est droit de se dire qu’il manque vraiment un système de MAJ fiable à Android.

De plus quand les mises à jour Android sont enfin disponible cela peut réserver quelques surprise. Par exemple, alors que le support de Miracast, un protocole de diffusion Audio/Video avait été annoncé comme partie intégrante des fonctions d’Android 4.2, il semble que cela ne soit pas le cas. Par exemple, alors que le Nexus 4 supporte Miracast, les Nexus 7 et 10 n’y ont pas le droit! Ce genre de bizarrerie technique est difficile à comprendre surtout quand on sait que la plateforme hardware (ex: Tegra 3) est certifié compatible Miracast et que la partie logiciel l’est tout autant… Chez les constructeurs tiers comme ASUS avec sa gamme Transformer Pad (TF300T), on retrouve le même problème de non support de Miracast. Un vrai manque face aux iPhones et aux iPads et leur système de diffusion AirPlay. Sur le point de la connectivité multimédia sans fil, Android risque également d’être dépassé par les tablettes Windows  8.1.

En conclusion, je dirais qu’avant d’acheter une tablette ou un téléphone Android, il est urgent de cerner vos besoins et de savoir si vous êtes du genre à changer d’appareil tous les ans ou plus à l’utiliser jusqu’à ce dernier soit complètement mort. Dans ce dernier cas, il peut être intéressent de regarder ailleurs, le choix ne manque pas: Apple pour les performances et l’efficacité, Windows 8 / tablette RT / Windows Phone pour l’éco système et l’interface très bien pensé, Blackberry 10 et sans compter les futur alternative qui arrivent: Firefox Mobile OS, Ubuntu for Phones, Tizen…

MAJ 27/11/2013

La sortie d’Android 4.1 avait été accompagné du projet Butter de Jelly Bean qui visait à améliorer par 100 les performances d’Android selon Google… Bien entendu malgré une amélioration de la gestion de l’affichage, de la gestion du buffer ou encore l’optimisation pour la sortie de veille… il est clair que l’OS mobile de Google était resté incapable de fonctionner de manière fluide sur des terminaux entrée de gamme. Chose qui favorise la fragmentation puisque les constructeurs ont continuer à proposer des smartphones low cost sous Android 2.3.x

De manière à lutter contre cette fragmentation Google à lancer le projet Svelte lors de la phase de développement de la version 4.4 (KitKat) avec pour objectif de réduire l’empreinte mémoire pour fonctionner sur un terminal doté de seulement 512 Mo de RAM et d’un « simple » processeur à deux cœurs.

MAJ 28/07/2015

Stagefright : une faille qui permet de pirater Android via un simple MMS rendrait vulnérable 95 % des utilisateurs de la plateforme mobile.

6 Responses to Débat: Android un OS viable ou tout juste bon pour les appareils jetable?

  1. bobo dit :

    Tout n’est pas vrai dans cet article.
    IOS sur un 3gs a de serieux problems et certaines apps ne fonctionnent pas correctement meme si elles sont installables.

    De plus il y a de tres tres grosses simplifications. les 50% de gens sur Android 2.3 ne veulent pas tous aller sur 4.1 ou autre meme si cela leur est propose.
    L’example de mes parents et ma copine, ils ont eu les mises a jours en attente pendant plusieurs mois avant que je le fasse moi meme car ils voulaient pas/savaient pas/n’etaient pas au courant…
    Si on est pas geek, on est pas geek donc dans tous les cas la securite et tout sa on sait meme pas ce que c’est…
    Ou est l’interet de specifier Miracast ?
    Le nexius 7 et 10 ont ils ete vendu en disant que la techno allait arriver ? Non.
    Ils sont equipes de tegra mais sa veut pas dire que NVIDIA ne les a pas bride et par consequent vendu moins cher… Ce serais parfaitement possible.
    Donc avant d’avancer des argument si pauvre…

    Pour finir, j’ai surement fait un peu de fautes dans ce commentaire mais je n’ecrit pas d’articles pour un magazine. Je serais embarasse par tant de fautes si je l’avais ecrit.

  2. Eric78 dit :

    Salut Bobo!

    Des arguments si pauvre?
    La réalité des choses c’est bien qu’il y a une très grosse fragmentation entre les différentes version d’Android.
    Cf les chiffres février 2013:

    Android 1.6 (alias Donut) : 0,2 % (inchangé)
    Android 2.1 (alias Eclair) : 1,9 % (-0,3 point)
    Android 2.2 (alias Froyo) : 7,6 % (- 0,5 point)
    Android 2.3 (alias Gingerbread) : 44,2 % (- 1,4 point)
    Android 3.x (alias Honeycomb) : 1,2 % (- 0,1 point)
    Android 4.0 (alias Ice Cream Sandwich) : 28,6 % (- 0,4 point)
    Android 4.1 (alias Jelly Bean) : 14,9 % (+ 2,7 points)
    Android 4.2 (alias Jelly Bean) : 1,6 % (+ 0,2 point)

    Alors non, ce n’est pas une simplification mais un fait 44,2 % des utilisateurs sont bloqués en 2.3…
    et je dis bien bloqués sciemment ou non!
    Les utilisateurs de base ont justement besoin d’un système de mise à jour transparent et efficace qui se fait simplement et régulièrement.
    Ce n’est parceque tu n’es pas geek et que tu ne comprends pas comment ça marche que tu n’as pas envie d’être protégé contre des failles de sécurités.
    Certe, l’utilisateur lambda se fou surement de quel version d’Android il a sur son tel jusqu’au jour ou il se retrouve avec des appli sur le Google Play qui refusent de s’installer…
    Et là cette personne ira voir un bidouilleur geek qui lui expliquera…

    Ou est l’interet de specifier Miracast ?
    Le nexius 7 et 10 ont ils ete vendu en disant que la techno allait arriver ? Non.

    Ou est l’intérêt? tu blagues!
    Je te rappel que Google a organisé une conférence pour présenter Android 4.2 qui comportait 3 principales nouveautés:
    Photo Sphere
    multi-comptes
    Miracast

    A cette même conférence Google à présenté en même temps ses Nexus 7 et 10… la gamme Nexus c’est quand même la référence de Google qui sert de vitrine pour Android.
    Donc quand tu présentes en grande pompe une techno comme Miracast dans Android 4.2, tu t’attends à la trouver dan un max d’appareil.
    Miracast c’est le concurrent d’AIrplay d’Apple… et le Airplay tu le retrouves dans tous les iPhones (oui même sur le vieux 3Gs et sa marche très bien!)
    Donc venter une fonction pour au final qu’elle ne soit pas présente, tu trouves pas ça fort de café?

    Est ce que tu sais ce que c’est une certification matériel?
    C’est une garantie qui t’assure que si tu as un SOC Tegra dans ta tablette ou smartphone, ça veut obligatoirement dire que ton appareil est d’un point de vue matériel compatible avec Miracast!

    Si c’est une puce low cost/ amputé d’une partie alors elle n’est pas certifié compatible! Point barre! (si non, on appel ça de la publicité mensongère…)

    Bref, mes arguments valent ce qu’ils valent mais ils sont certainement moins pauvre que les tiens! 😉
    Car moi je me base sur des faits et des chiffres vérifiable (toi uniquement sur ton expérience et celle de ton entourage (tu es l’exemple universel? tu penses être un panel représentatif?) lol

  3. Trollolo dit :

    Mais n’importe quoi bobo!
    Y a quoi de faux dans cet article?
    Donne un exemple concret!

    Parceque toi tes exemples sont faux?
    Quel appli ne marchent pas sur iPhone 3Gs! ok iOS n’a pas certaine fonction comme Siri mais jusqu’a preuve du contraire le plus important c’est de pouvoir installé toute les appli et c’est possible!

    Alors que sur Android non!
    Entre le problème de version d’Android et les résolution d’écran ça coince souvent!
    exemple concret; XBOX Smartglass
    Il ne s’install ni sur un smartphone Android 2.x
    Ni sur une tablette en 4.1…
    A se demander ou ça fonctionne!

    Bref c’est bien de vouloir contre argumenter mais encore faut-il les avoirs les arguments!

    Tien en parlant d’arguments, tu penses quoi de ça:
    http://www.clubic.com/os-mobile/android/actualite-545890-2012-android-compte-79-malware-mobiles.html

    En 2012, 79% des malwares mobiles ciblaient Android:
    66% des malwares découverts seraient des chevaux de Troie se faisant passer pour les applications légitimes. Les analystes ajoutent que sur les 96 variantes de malwares observées, 21 d’entre eux procéderaient discrètement à l’envoi de SMS surtaxés. Notons également une multiplication des malwares plus sophistiqués récupérant les numéros d’authentification de transactions financières envoyés via SMS par les établissement financiers afin de procéder à des virements sur des comptes externes.

    Alors bien sur les mises à jour pour combler les vulnérabilités qui peuvent toucher ta copine Kevina et ta maman Huguette s’en fiche sans doute mais je peu t’assurer que dans mon entourage à moi même les non geeks veulent avoir confiance dans leur smartphone.

  4. PifPafPouf dit :

    Gros +1
    OS jetable et apps jetable chez Google!

    Après la fermeture de reader on sait que les services dans le cloud et les apps qui communiquent avec ne dure pas chez Google!

    Et hop! Le service keep uniquement pour Android 4+
    http://www.pcinpact.com/news/78122-keep-service-prise-notes-symbole-incoherence-google.htm

    C’est pas comme si dans ses propres stats Google montrait qu’il y a encore 50% d’Android 2.x.x

    Bred j’ai adoré Google, je me sert de leur moteur de recherche mais pour le reste il y a Windows Phone, Evernote, netvibes… c’est bien de ne pas avoir tout ces oeufs dans le même panier!

  5. […] Preuve que tout n’est pas rose dans le petit monde d’Android, le système a beau être ouvert, tout comme sous Linux, utilisateurs et développeurs se retrouvent coincés à cause de problèmes de pilotes propriétaires. A tel point, que la situation devient ubuesque chez certains constructeurs. Par exemple, Nvidia a été parmi les premiers à certifier son matériel compatible Miracast et à en faire la démo via sa plateforme Tegra 3 dès juillet 2012. Dans les faits, un an plus tard les smartphones/tablettes équipés d’un soc Tegra 3 ne supporte toujours pas Miracast… faute de pilotes à jour. A noté, que ce problème ne touche pas qu’Android (ex: ASUS TF300T) mais aussi Windows. En effet, bien que Microsoft introduira le support de Miracast dans Windows 8.1 d’ici la fin de l’année, les utilisateurs de la tablette Surface RT de MS également animé par un Tegra 3 seront eux aussi privés de Miracast. Si l’on en croit les sources de PCinpact, Nvidia réserverait le support Miracast a sa plateforme Tegra 4, privant volontairement la version précédente de drivers adéquat. […]

  6. […] relancer les ventes d’ordinateurs. (un marché en plein érosion face au raz de marré des tablettes sous Android et l’iOS d’Apple. Marché de la mobilité sur lequel essaye de revenir avec beaucoup […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *